Les maladies chroniques

décembre 10, 2017

l

Minerva Zabala

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), on parle de « maladie chronique » dans le cas d’une affection de longue durée qui évolue avec le temps.
La survenue de la maladie constitue un événement ni choisi ni désiré, qui annonce la perspective d’interventions, de menaces parfois vitales et dont les répercussions au plan émotionnel sont déterminantes.

Une théorie largement répandue dans la pratique pour décrire le processus psychologique d’acceptation de la maladie est celle de Kubler-Ross. Elle distingue 6 phases consécutives censées caractériser le processus de deuil d’un patient atteint par une maladie chronique. Selon cette théorie le patient traverse successivement une période de choc, de déni, de révolte, de marchandage, de dépression et, enfin d’acceptation et appropriation de la maladie.

Processus d’appropriation

L’appropriation correspond à une profonde réorganisation psychique : il y a prise de conscience qu’il faut faire face à la maladie et à ses contraintes. La perte irréversible, partielle ou complète, d’une structure et/ou fonction – si insoutenable lors de l’annonce du diagnostic – est désormais évoquée avec moins de souffrance.

La personne aborde avec moins d’émotion les véritables causes de sa maladie. Elle plaisante, refuse de s’apitoyer sur son sort, apprend à vivre avec sa maladie, la fait sienne.

Une nouvelle identité commence à se construire, qui se concrétisera au fur et à mesure que la personne s’épanouit dans différents projets.

Conséquences psychologiques

Selon l’expérience avec mes patients qui souffrent des maladies chroniques (cancer, sclérosés en plaque, hémophilie, diabètes, parkinson etc) le retentissement sur le physique entraîne parfois des modifications du caractère et du comportement rendant les relations avec l’entourage compliqués.

Les individus avec maladies de longue durée peuvent avoir des symptômes psychologiques :

  • Dépression
  • Anxiété
  • Sentiment d’être inutile
  • Idées noires
  • Difficultés avec l’entourage
  • Culpabilité
  • Stress
  • Insomnie ou hypersomnie

Il est toujours difficile d’aborder ces problèmes psychiques sans provoquer des réactions plus ou moins négatives. Pourtant, beaucoup d’événements dans la vie nécessiteraient une prise en charge psychologique, ce qui permettrait probablement de rendre beaucoup plus aisée la résolution de certains problèmes.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous besoin d'aide ?