La dépression

décembre 10, 2017

l

Minerva Zabala

Trouble mental caractérisé par des épisodes de baisse d’humeur (tristesse) accompagnée d’une faible estime de soi et d’une perte de plaisir ou d’intérêt dans des activités habituellement ressenties comme agréables.

Un individu souffrant d’un épisode dépressif montre habituellement une très forte baisse de moral, ce qui affecte négativement son point de vue sur tout son environnement. Les individus atteints de dépression peuvent ruminer ou être préoccupés par des pensées ou sentiments d’impuissance, d’inutilité, de regret ou culpabilité, de désespoir et de haine envers eux-mêmes.

La dépression est une condition handicapante qui peut retentir sur le sommeil, l’alimentation et la santé en général avec notamment un risque de suicide, ainsi que sur la famille, la scolarité ou le travail.

Sous-types de dépression

  • La mélancolie est caractérisée par une perte de plaisir dans (presque) toutes les activités, une incapacité à réagir aux stimuli liés au plaisir, une baisse d’humeur plus marquée que lors d’un deuil ou la perte d’un proche, une aggravation des symptômes dans la matinée, un réveil de bonne heure, une perte excessive de poids (à ne pas confondre avec  l’anorexie) un sentiment excessif de culpabilité[.
  • La dépression atypique est caractérisée par une humeur réactive (anhédonie paradoxale) et positive, un gain de poids important ou un appétit plus prononcé, un sommeil excessif et une mauvaise adaptation sociale marquée par une hypersensibilité.
  • La dépression catatonique est une forme rare et grave de dépression impliquant des troubles dans le comportement moteur et d’autres symptômes. Dans ce cas, le patient est muet, voire léthargique, peut rester immobile ou faire des mouvements étranges et sans but. Une cause non psychiatrique doit être éliminée en priorité.
  • La dépression post-partum désigne une intense dépression, soutenue et souvent handicapante, qui survient chez les jeunes mères après avoir donné naissance. L’incidence de la dépression post-partum s’élève entre 10 à 15 % chez les jeunes mères. Les symptômes surviennent dans le mois après la naissance. Il est possible que la dépression post-partum puisse durer plus de trois mois
  • La dépression saisonnière est une forme de dépression durant laquelle des épisodes dépressifs surviennent à l’arrivée de l’automne ou de l’hiver et disparaissent à l’arrivée du printemps. Le diagnostic ne peut être posé que lorsqu’au moins deux épisodes sont survenus pendant les deux mois les plus froids de l’année mais aucun épisode pendant les autres mois de l’année.

 

Au travers des siècles, la connaissance de la nature et des causes de la dépression a évolué, bien que sa compréhension soit à ce jour incomplète et encore sujette à discussion. Les causes qui ont pu être proposées incluent des facteurs biologiques, psychologiques et psychosociaux ou environnementaux.

Les épisodes dépressifs sont fortement liés aux évènements négatifs de vie, mais les capacités qu’a la personne à faire face à un évènement sont aussi très importantes pour s’y adapter.

Les patients sont habituellement traités avec un médicament antidépresseur plus la psychothérapie  qui peut être effectuée individuellement, en groupe ou en famille, par un professionnel de la santé mentale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous besoin d'aide ?